Moscou a mis en garde la Maison-Blanche contre les lourdes conséquences de l’assassinat du général de corps d’armée Soleimani. Lors d’une conversation téléphonique avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré, samedi 4 janvier, que l’assassinat du général de corps d’armée Qassem Soleimani contrevenait à tous les critères internationaux.