Au cours des derniers mois, l`establishment politique et médiatique du Canada a déclenché une campagne anti-Chine hystérique qui s`accélère en prévision des élections fédérales de cet automne. Avec de fausses allégations d`intimidation de la part des Chinois en raison de la détention de deux citoyens canadiens et de ses restrictions sur les importations agricoles canadiennes, et des allégations selon lesquelles Beijing menace la «démocratie canadienne», la classe dirigeante tente d`attiser le sentiment anti-Chine et le soutien populaire pour les attaques contre les droits démocratiques et les préparatifs de guerre.